C’est encore un musulman !

C’est encore un musulman !

Khalid Masood « ne faisait l’objet d’aucune enquête en cours » mais avait été inculpé à plusieurs reprises notamment pour « possession d’armes », selon la police britannique.

Sa première condamnation a été prononcée en novembre 1983, la dernière l’a été en décembre 2003 pour possession d’arme. Il n’avait jamais été condamné pour terrorisme. Le Premier Ministre britannique, Mme Theresa May a révélé plus tôt dans la journée qu’il avait, « il y a quelques années, (…) fait l’objet d’une enquête du MI5 » en lien avec « l’extrémisme violent ». Il était à l’époque « un personnage périphérique » de cette enquête.

Néanmoins, cet “anglais” est le responsable du lâche attentat revendiqué par Daech dès le lendemain 22 mars 2017. Une vingtaine de personnes ont également été blessées dans l’attaque à la voiture-bélier que l’assaillant a précipité dans la foule aux abords du Parlement de Westminster.

Comme d’habitude, c’est toujours la même pudeur des médias dès lors qu’il s’agit de terrorisme car ceux-ci ne veulent pas stigmatiser “la communauté musulmane”. Pourtant, c’est toujours le même schéma morbide qui se répète. Malgré les assurances répétées de la classe politique, comme en France, et ailleurs en Europe, le renforcement des protocoles de sécurité, les niveaux d’alertes élevés, qu’ils soient rouge ou carmin, les militaires dans les rues, les outils supplémentaires du renseignement et autres moyens de défense n’ont pu empêcher l’attentat.

Daesh veut lancer des attaques touchant un nombre massif d’individus et tuer sans distinction d’âge ou de sexe, tous ceux qui s’opposent à l’hégémonie qu’il projette sur le monde occidental, et sur l’Europe en particulier.

En France, nous ne sommes pas non plus à l’abri de nouveaux attentats meurtriers perpétrés par les “fous d’Allah”. Si nous avions un chef de l’Etat digne de ce nom, nous aurions au moins la sensation d’être protégés, ce qui n’est pas le cas !

Seule, Marine Le Pen aura le courage et la détermination, pour nommer clairement l’ennemi et le combattre sans faiblesse. Dans ces conditions, comment s’étonner que les forces de l’ordre et les militaires soient près de 57% à déclarer vouloir voter FN aux élections présidentielles !

Jean-Michel CADENAS

Chargé de Mission FN53

(Image: Linternaute)

 

 

Vous aimerez aussi...