Chantiers de Saint-Nazaire sous pavillon italien : le Gouvernement démissionne !

Chantiers de Saint-Nazaire sous pavillon italien : le Gouvernement démissionne !

Hier, le gouvernement français a donné son accord à la reprise des chantiers navals de Saint-Nazaire par deux actionnaires italiens : Ficantieri à hauteur de 45 à 49 %, et la Fundazione CR Trieste pour environ 10 % du capital. L’État français conserverait les 33 % qu’il détient et DCNS prendrait une participation d’environ 10 %.

Ce tour de table complexe vise à masquer une prise de contrôle de STX France par Fincantieri, c’est-à-dire par l’État italien, récompensé ainsi d’avoir accepté le rachat de groupe Mediaset de monsieur Berlusconi par monsieur Bolloré. La France sera donc en situation d’observateur, sans réel pouvoir d’opposition à des décisions de délocalisations en Chine, Fincantieri ayant des accords avec les chantiers chinois CSSC. Elle ne pourra pas freiner non plus le développement du travail détaché sur les Chantiers de Saint-Nazaire, auxquels Fincantieri a massivement recours.

L’État français avait la possibilité d’opérer une nationalisation temporaire des chantiers, en laissant le temps à un groupement d’industriels français de se constituer. L’État peut encore exiger qu’un pacte d’actionnaires soit établi en fixant clairement les lignes rouges que Fincantieri ne pourrait pas dépasser. Rien n’est évoqué sur ce sujet pour le moment.

Le groupe Front national-Rassemblement Bleu Marine au conseil régional des Pas de la Loire, qui avait milité pour une nationalisation temporaire, regrette la décision prise hier, et exige du Gouvernement qu’il inscrive noir sur blanc dans un pacte d’actionnaires que Fincantieri ne délocalisera pas en Chine le savoir-faire industriel qui a fait la fierté des ingénieurs et ouvriers des Chantiers, et qu’il n’augmentera pas la part de travailleurs détachés au-delà de 25 %, chiffre déjà considérable.

 

Communiqué du groupe FN-RBM au Conseil Régional des Pays de Loire

 

(Image : Ouest-France)

 

Vous aimerez aussi...