L’indignation de François Zocchetto

L’indignation de François Zocchetto

 

Dans les journaux locaux, François Zocchetto, maire de Laval, s’indigne de la nature du tract distribué dans les boites à lettres de sa ville, par le Front National de la Mayenne.

« Immigrés musulmans illégaux à Laval ; François Zocchetto n’y voit aucun inconvénient. Les lavallois désapprouvent cette complaisance ! »

Dans un communiqué, le maire de Laval dénonce « le procédé » à « caractère mensonger et diffamatoire ». A moins que je n’aie mal compris le positionnement de l’UDI, formation à laquelle appartient Monsieur Zocchetto, ce dernier est bien un européiste et un immigrationniste convaincu !

Comment peut-il soutenir au plan national que l’immigration est une « chance pour la France » et au plan local, reprocher au Front National de rappeler aux électeurs, ce parti pris politique ?

Le problème avec ces politiciens professionnels, c’est qu’ils n’assument pas leurs positions idéologique et politique.

Comment pouvons-nous espérer aide et protection de ces élus qui refusent de regarder la réalité en face. Avec un tant soit peu de courage, c’est possible. Ainsi, la Hongrie qui veut garder la haute main sur son immigration, quitte à heurter de front les hiérarques de l’Union européenne (UE), car Viktor Orban considère que l’immigration est le « cheval de Troie » du terrorisme.

Il a raison et on a pu le constater en France avec Salah Abdeslam qui s’est infiltré dans un flot de migrants pour aller commettre les attentats de Paris, le 13 novembre 2015.

En fait les partisans de l’immigration sans contrôle et de l’abolition des frontières n’aiment pas trop qu’on leur rappelle leur responsabilité dans l’insécurité que cela génère, ni les actes de violences ou de terrorisme qui s’y rattachent, et dont ils sont incapables de prendre la mesure.

Le Front National apparaît donc comme le seul groupement politique en mesure d’assurer la protection des français si cela s’avère nécessaire, de maintenir notre culture et nos traditions, forgées au cours de 2000 ans d’histoire. Face à Emmanuel Macron et ses soutiens qui nient la culture et l’art de notre pays, qui veulent l’effacement de la France au profit d’une entité européenne supranationale sans racine, nous serons toujours présents !

Quoiqu’en dise François Zocchetto dans son communiqué, son candidat aux élections présidentielles (François Fillon) a été battu en rase campagne et c’est Marine Le Pen qui est apparue avec près de 11 millions de voix comme la seule vraie opposante au système.

Seul, un système politique obsolète et anti démocratique donne l’illusion à nos opposants, qu’ils sont toujours les maîtres de la scène politique. Leur réveil sera brutal !

Jean-Michel CADENAS

Chargé de Mission FN 53

 

 

(Image : lexpress.fr)

Vous aimerez aussi...