Agression de deux policiers à Champigny sur Marne

Agression de deux policiers à Champigny sur Marne

 

Après l’agression des deux policiers dont une femme par un groupe de plusieurs dizaines de personnes, à Champigny-sur-Marne le soir de la Saint-Sylvestre, une enquête a été ouverte mardi soir pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « ouverture au public d’un établissement sans autorisation ».

Ces situations absolument inacceptables sont fréquentes en France. Tout le monde sait très bien que nos Forces de Police et de Gendarmerie de manière générale, mais aussi les pompiers et un certain nombre de personnels qui représentent l’Etat, et appartenant aux services publics sont aujourd’hui victimes d’agressions caractérisées.

Le temps n’est plus à l’indignation, mais à l’action ! Et c’est bien là le problème car ce gouvernement laxiste avec les délinquants, préfère sévir contre les membres des forces de l’ordre, comme avec le policier de Calais condamné à six mois de prison ferme, pour avoir giflé un immigré clandestin récalcitrant.

Qu’attend-il pour agir ? Il faut rétablir les peines planchers contre les délinquants et des sanctions renforcées pour les agressions contre les fonctionnaires. Instaurer la présomption de légitime défense pour les policiers et gendarmes. Expulser les délinquants étrangers, construire des prisons, au moins 40 000 places pour jeter en prison les voyous et protéger les honnêtes gens. La prison n’est pas un centre de réinsertion sociale mais un lieu destiné à les isoler dans des conditions qui ne soient pas celles d’un centre de vacances : téléphone, internet, salle de sport, journées détentes etc.

Il faut responsabiliser les juges dont ceux du syndicat de la Magistrature (environ 30 %) qui sont des juges partiaux et politiquement engagés contre les Forces de l’ordre. Il faut faire cesser l’impunité dont bénéficient les délinquants et créer la crainte de l’autorité de l’Etat chez les voyous !

Les racailles de banlieue en sont à filmer leurs agressions et à les mettre sur snapchat afin qu’elles soient diffusées sur les réseaux sociaux. Il n’y a aucune crainte de sanction !

Par ailleurs, les médias traditionnels ne mesurent pas le degré d’insécurité que vivent certains de nos concitoyens en France, sur l’ensemble du territoire de la métropole, mais aussi en Outre-mer, et sont dramatiquement compréhensifs à l’égard des délinquants, surtout s’ils sont « exotiques ».

Le garde des Sceaux, Madame Nicole Belloubet, est très silencieuse sur les questions de politique pénale.

Comme on ne dispose pas de places dans les prisons, on n’incarcère pas, il y a une logique de non-exécution des peines confortée par les dernières réformes. D’abord la réforme Dati (ministre de Sarkozy) puis celle de Taubira (ministre de Hollande).

Il semblerait que le gouvernement actuel n’ait pas l’intention de remettre en cause ces lois récentes de déresponsabilisation. En effet, vous savez aujourd’hui que, quoi que vous fassiez, vous allez ressortir immédiatement du Commissariat, et que même si vous êtes condamnés, vous n’irez pas en prison, et même si vous êtes condamnés à une peine de prison ferme, vous allez être libérés très vite grâce au système de remise et d’aménagement des peines.

Comment voulez-vous mettre de l’ordre quand l’arsenal pénal est aussi faible, et comment ne pas comprendre la lassitude des membres des Forces de l’ordre si peu soutenus par le gouvernement des bobos idéologues.

Encore une fois, seul le Front National aura à la fois le courage politique et la détermination pour mettre fin à cette situation dramatique !

Jean-Michel CADENAS

Chargé de Mission FN 53

(Image : policescientifique32.com)

Vous aimerez aussi...