Limitation de vitesse à 80 km/h

Limitation de vitesse à 80 km/h

 

Le gouvernement ramène la vitesse de 90 à 80 km/h sur les 400 000 km du réseau secondaire. But affiché pour les gogos : Faire baisser la mortalité annuelle qui est de 3500 morts et 70 000 blessés en 2016. Ce projet est appuyé par les associations de lutte contre l’insécurité routière mais contesté par les fédérations de motards et d’usagers de la route.

Deux français sur trois jugent cette mesure inefficace et estiment qu’elle servira plutôt à remplir les caisses de l’Etat. Ils n’ont pas tout à fait tort ! Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière est du même avis qu’eux : « Baisser la vitesse de 10 % permet seulement d’obtenir une baisse de 4,6 % du nombre des morts… »

Alors pourquoi cette mesure impopulaire ? Car pour Édouard Philippe, l’intérêt est ailleurs. En effet, pour la seule année 2016, les PV routiers ont rapporté 1,8 milliard d’euros à l’Etat. Même si la modification de la signalisation routière coûtera 1,6 millions d’euros, le bénéfice est important. Combien faudra-t-il d’amendes pour financer le remplacement des panneaux 90 km/h ? A vos calculettes !

Pour vendre son projet, déjà bien avancé, Édouard Philippe insiste lourdement sur le gain en vies humaines qu’il estime à environ 450 par an. Si le seul intérêt du gouvernement est la louable espérance de protéger la vie des conducteurs, et plus largement celle des français, dans ce cas, généralisons l’éradication des addictions mortelles.

Il y a 49 000 morts dues à l’alcoolisme et 73 000 morts dues au tabac. Emmanuel Macron va -t-il s’engager sur cette voie et emprisonner débitants de tabac et cafetiers ? Non bien sûr les retombées fiscales sont trop importantes : Selon les buralistes, pour le tabac en 2016, c’est 14,2 milliards. Une augmentation de 1 € par paquet de cigarettes rapporte 510 millions de plus au budget de l’Etat. Pour l’alcool, le rapport est moindre mais s’élève tout de même à 1,3 milliard par an.

Donc, j’ai envie de dire à Emmanuel Macron et Édouard Philippe : « Arrêtez de prendre les français pour des idiots. Tout le monde a compris que c’est le gain fiscal qui est le moteur de cette mesure, mais qui sera un véritable obstacle au quotidien de ceux qui travaillent. »

Tous ces gens voyagent par la route avec chauffeur et voiture de fonction ou alors en avion. Comment peuvent-ils alors se rendre compte que le chauffeur routier ou le voyageur de commerce pour lesquels le temps compte, vont se trouver entraver dans leur quotidien ? Plus simplement, devra-t-on désormais inclure un budget PV dans les trajets envisagés tellement les conducteurs seront des cibles de choix au cours de leurs déplacements ?

Évidemment, il est plus facile de criminaliser les conducteurs, proies captives du fisc et de l’Etat, que sanctionner des délinquants récidivistes qui ont commis des agressions ou des vols, et dont les activités ne cessent de progresser . Mais ceci est un autre sujet !

 

Jean-Michel CADENAS

Chargé de Mission FN 53

 

 

 

 

(Image : ladepeche.fr)

Vous aimerez aussi...