Immigration : Un danger pour notre avenir

Immigration : Un danger pour notre avenir

 

Des populations entières sont poussées à l’exode par l’instabilité et la guerre se déroulant dans leurs pays d’origine. Ces mouvements de population à destination de l’Europe en général et de la France en particulier, se sont accentués en raison de la politique allemande de madame Merkel. Politique totalement inconséquente qui a démultiplié ce phénomène depuis 3 ans, puisque 3 millions de personnes ont transité par l’Allemagne durant ces dernières années.

Les autorités politiques françaises et européennes considèrent ce mouvement migratoire irréversible et sans espoir de retour, puisqu’on ne cesse de nous parler d’assimilation !

Les allemands avaient cru trouver un moyen de freiner ce mouvement de population en sous-traitant avec la Turquie le contrôle des départs des immigrés illégaux ayant traversé la Turquie et allant vers les îles grecques. Financé par l’UE pour 3 milliards par an, les turcs ont réclamé et obtenu 3 milliards supplémentaires jusqu’en 2018.

Par ailleurs, si tous les critères de l’accord sont respectés, ce qui est loin d’être le cas, les turcs n’auront plus besoin de visas pour se rendre en Europe.

Le problème, c’est que tous ces illégaux ne passent pas uniquement par la Turquie, mais également par l’Italie, la Bulgarie et maintenant l’Espagne. Notre problème n’est donc pas réglé mais reste coûteux pour les états européens, qui versent leur obole aux turcs.

Seules les représentations souverainistes au sein du Parlement européen, dont les députés français du FN, ont depuis très longtemps, anticipé les faits qui viennent gravement perturber l’Europe et notre pays aujourd’hui.

Les difficultés françaises sont amplifiées par l’inconséquence de nos élus. En effet, avec l’accord des autorités publiques, le groupe ACCOR a vendu 62 hôtels à ADOMA (association d’aide aux migrants illégaux). En attente du droit d’asile, ces immigrés clandestins bénéficient du dispositif français le plus laxiste : On leur offre gîte et couvert, 204 € d’allocation mensuelle, CMU, aide médicale gratuite, aide juridictionnelle et transport gratuit, soit environ 1500 € par mois.

Les autorités françaises sont donc à la fois, instigatrices et complices d’un dispositif dont profite les passeurs, assurés de trouver un prolongement sur site de leurs trafics d’êtres humains et des migrants économiques qui constituent la grande majorité de ces clandestins !

Nous répétons tellement souvent nos mises en garde que plus personne ne peut ignorer la situation. Par conséquent, accorder son vote à Macron, Mélenchon, Hamon, Wauquier ou Jadot, c’est se rendre complices de la situation grave à laquelle nous serons bientôt confrontés car rien ne se passera dans le calme. Il suffit de constater les conséquences de la présence immigrée en banlieue, les graves échauffourées répétées et les agressions avec armes à feu à Calais ou Ouistreham. Je ne veux même pas évoquer les graves agressions sexuelles et viols des allemandes à Cologne : Plusieurs dizaines pour ne pas dire plus en une nuit !

Nous devons donc nous tenir prêts et sans illusions sur le soutien de nos autorités, lorsque la situation sera devenue ingérable !

Jean-Michel CADENAS

Chargé de Mission FN53

(Image : NicolasBay.fr)

Vous aimerez aussi...